Vous pouvez contacter Poterie.Alsace via ce formulaire de contact ou par téléphone du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 16h30 : 03.68.38.67.68

Top 10 des spécialités culinaires en Alsace

Top 10 des spécialités culinaires en Alsace
17 octobre 2022 Poterie Alsace
Les spécialités culinaires alsaciennes

Recettes salées et sucrées incontournables en Alsace

L’Alsace n’est pas seulement connue pour ses beaux paysages et ses traditions, elle l’est également pour sa gastronomie. Tout au long de l’année, les événements calendaires sont rythmés par la réalisation de spécialités culinaires alsaciennes qu’on ne confectionne qu’à ces moments-là. En Alsace, il y en a pour tous les goûts, que ce soit du côté sucré ou du côté salé.

En hiver, les bredele, le foie gras ou encore le pain d’épices font leur apparition. Une fois les festivités de fin d’année passées, les spécialités de fin d’années laissent place aux beignets de carnavals. Ensuite, vient Pâques avec son Lammele, un agneau pascal en biscuit, moulé dans la poterie de Soufflenheim. Durant l’été, les confitures et les tartes aux quetsches et aux mirabelles. Puis à la fin de l’automne, la Saint-Nicolas fait son arrivée avec la tradition du “Mannele“.

Mais la gastronomie alsacienne ne s’arrête pas là. Elle propose des plats traditionnels tout au long de l’année tels que la fameuse et incontournable Tarte flambée (Flammekueche), le Baeckeoffe ou encore les Spätzle.

L’Alsace, c’est aussi une région viticole depuis des siècles, elle produit de nombreux vins blancs qui viendront accompagner les plats traditionnels alsaciens.

Vous l’aurez compris, l’Alsace est riche en recettes alors, laissez-nous vous faire découvrir notre TOP 10 des spécialités culinaires en Alsace.

 

5 Recettes salées d’Alsace

La Choucroute

Vous la connaissez très probablement, bien qu’elle soit à l’origine alsacienne, la choucroute est un plat désormais très répandu dans toute la France. Le chou était obtenu après fermentation de feuilles de chou. En Alsace, nous avons même une capitale de la choucroute, à savoir le village de Krautergersheim, qui célèbre tous les ans la choucroute lors d’une fête.

La choucroute est un mets composé de chou, et habituellement accompagné de viande, de charcuterie et de pommes de terre.

Cette dernière connaît une déclinaison au poisson. En effet, dans les années 70, le chef Guy-Pierre Baumann revisite la recette de la choucroute en remplaçant la viande par trois sortes de poissons (recette) : du haddock fumé, du turbot et de la lotte, accompagné d’une sauce au beurre qui régale les papilles. Nous vous conseillons de déguster ce plat avec du vin blanc d’Alsace tel que du Riesling. Son acidité se mariera parfaitement à celle du poisson.

Un avantage de la choucroute, c’est que le chou peut soit être dégusté cru en tant que salade ou cuit en tant qu’accompagnement. Généralement, le chou se déguste comme plat principal avec la viande ou le poisson (ce qu’on appelle une choucroute garnie).

 

Le Kouglof salé

Kouglof salé d'AlsaceLe Kouglof est une sorte de brioche qui existe depuis plusieurs siècles. Cette spécialité alsacienne à pâte levée peut être sucrée, mais le kouglof peut aussi être salé (recette) et garnie de fromages, lardons, noix, amandes et même d’olives, selon les goûts.

Le moule utilisé est d’une importance capitale, car c’est lui qui va donner sa forme au kouglof. Le Kouglof a une forme haute, cannelée et creusée au milieu. Pour réaliser au mieux la recette du kouglof, nous vous conseillons d’utiliser un moule de la poterie de Soufflenheim. Comme pour la choucroute, vous pouvez déguster le kouglof avec du vin blanc d’Alsace.

Il existe également une version sucrée du Kouglof dans laquelle nous trouverons des amandes, des raisins secs et la brioche est aromatisée au kirsch ou au rhum selon les préférences.

Pour sa petite histoire, l’origine du Kouglof fait débat, pour certains, il serait importé par Marie-Antoinette, pour d’autres par Marie Leckzincka et selon d’autres encore, des Rois Mages. Une chose est sûre, son nom se décline de plusieurs manières : Kougelhopf, Kouglof, Kougelhof, Kugelhopf…

 

La Tarte flambée (ou Flammekueche en alsacien)

Tarte flambée d'AlsaceEn Alsace, tout le monde connaît et déguste régulièrement la fameuse Flammekueche (recette), appelée Tarte Flambée en français. Composée d’une pâte fine puis garnie de crème fraîche épaisse, de lardons, d’oignons émincés, de sel et de poivre, elle est incontournable et ne résiste à personne.

La Flammekueche s’adapte à tous. Vous pouvez y ajouter ce que vous souhaitez : champignons, munster, gruyères… Vous pouvez même faire des tartes flambées sucrées aux pommes, au chocolat, à la banane…

A l’origine, cette spécialité était préparée à l’occasion de la cuisson du pain dans les fours à bois de la campagne, d’où son nom Flammekueche qui signifie littéralement “gâteau cuit à la flamme“. Les toutes premières tartes flambées dateraient du Moyen Age et ces dernières seraient originaires du nord de l’Alsace.

Si vous souhaitez respecter coûte que coûte la tradition alsacienne des flammekueche, dégustez-la sur une planche à pain en bois ! Pour ce qui est de l’accompagnement, nous vous suggérons une bière artisanale ou un verre de vin blanc d’Alsace.

 

Le Baeckeoffe

Baeckeoffe d'AlsaceLe Baeckeoffe qui signifie littéralement “le four du boulanger”, est un mélange de différentes viandes marinées, de légumes, de pomme de terre, d’épices et de vin blanc d’Alsace. Le tout mijote pendant quelques heures dans une terrine à Baeckeoffe de Soufflenheim. Le Baeckeoffe est la recette parfaite pour partager un moment convivial avec votre famille ou vos amis lorsque les températures baissent.

Cette spécialité culinaire alsacienne serait inspirée du Hamin, plat traditionnel de familles alsaciennes juives qui n’avaient pas le droit d’utiliser le feu du vendredi soir au samedi soir. Ainsi, les familles préparaient ce plat qu’elles déposaient chez le boulanger et qu’elles récupéraient le lendemain midi. Au fur et à mesure du temps, ce plat a été repris par les protestants et le Baeckeoffe s’est vu naître.

La recette du Baeckeoffe est propre à chaque famille. Adaptez-la vous aussi comme vous le désirez. Vous pouvez utiliser d’autres viandes que celles utilisées traditionnellement (porc, boeuf, agneau) ou même faire un Baeckeoffe à base de poisson, fruit de mer… Laissez votre créativité parler !

 

Les Spätzle

Les Spätzle (recette) sont de longues pâtes en forme de gros fils avec une saveur qui vous surprendra !Spaetzle d'Alsace
Contrairement aux pâtes classiques qui contiennent uniquement de la semoule de blé, on retrouve dans leur recette, des œufs ! Ce qui explique leur couleur jaunâtre et leur consistance plus riche que les autres pâtes. Dégustez vos Spätzle nature, en sauce, avec du filet de bœuf ou encore en gratin avec des champignons et des lardons par exemple. En bref, vous pouvez cuisiner ce plat comme bon vous semble, il fera un accompagnement parfait !

Ces petites nouilles que l’on déguste en Alsace sont en réalité originaires d’Allemagne. En effet, c’est un cuisinier allemand qui a inventé ces pâtes. Ces petites pâtes ont traversé la frontière, se sont retrouvées en Alsace et ne l’ont jamais quittée ! Depuis, cette spécialité se trouve sur toutes les cartes des restaurants alsaciens. L’origine du mot Spätzle est “Spatzen” qui signifie “moineaux”, une fois que vous aurez cuisiné ces délicieuses pâtes, vous remarquez dans votre assiette que les spätzle forment un “nid de moineaux”.

 

5 Recettes sucrées d’Alsace

Les Bredele

Spécialité culinaire en Alsace : les BredeleVous en avez très probablement entendu parler ! Vous en avez même sûrement déjà mangé sans même le savoir. Les bredele (recettes) sont des petits biscuits secs que les alsaciens ont pour habitude de confectionner à l’approche des fêtes de Noël. Généralement, les alsaciens commencent à les confectionner le premier week-end de l’avent. Pour confectionner ces petites merveilles, il ne vous faut en général pas grand-chose : farine, sucre, beurre et sucre vanillé !

Afin de satisfaire tout le monde, vous vous en doutez, les bredele peuvent être de formes, de tailles et de goûts différents. Pour la forme, les alsaciens utilisent des emporte-pièces de tailles et de formes différentes selon leur envie. En ce qui concerne le goût, il existe plus d’une centaine de recettes de Bredele : les anisbredele, les spritzbredele, les bredele fourrés, les butterbredele… Et même des bredele salés ! Il y en pour l’apéritif et le dessert !

Concernant l’histoire des bredele, une chose dont nous sommes sûrs, est que bredele signifie “petits pains”. En ce qui concerne leur origine, des moules qui datent du XIVè siècle ont été retrouvés le long du Rhin. Il paraît que les bredele seraient une tradition apportée par les païens qui offraient ces petits biscuits aux Dieux. C’est sans surprise que le mot bredele s’écrit et se prononce de plusieurs manières : bredele, bredle, bredala. 

 

Le Mannele

Tout comme les Bredele, le Mannele (recette) fait partie de ces événements calendairesMannele d'Alsace
auxquels les alsaciens attributs une spécialité culinaire ! Le Mannele est un pain au lait de 15 à 20 cm de hauteur, en forme de petit bonhomme décoré de pépite de chocolat et se déguste de la Saint-Nicolas (6 décembre) jusqu’à l’épiphanie. Cette délicieuse brioche se consomme le plus souvent au petit déjeuner ou au goûter.

La tradition veut que le Saint-Nicolas passe dans toutes les classes de la maternelle à l’école élémentaire et distribue des Mannele, des petits gâteaux et des clémentines. Normalement, le Saint-Nicolas doit donner ces friandises uniquement aux enfants sages, les enfants qui ne sont pas sages auront à faire aux Père Fouettard (Hans Trapp en alsacien).

Vous ne le saviez certainement pas, mais il y a maintenant plusieurs dizaines d’années, c’était Saint-Nicolas qui apportait les cadeaux aux enfants et non pas le Père-Noël.

Attention, si vous êtes dans le Bas-Rhin ou dans le Haut-Rhin, Mannele s’écrit et se prononce différemment. Dans le Bas-Rhin, on écrira et prononcera Mannele et dans le Haut-Rhin, c’est Manala qui sera utilisé.

 

Le Lammele

lammele d'AlsaceCette spécialité alsacienne date du XVIe siècle. Le Lammele (recette) est un gâteau en forme d’agneau Pascal. Pour certains, l’agneau est un symbole chrétien, à l’époque, le fiancé offrait à sa fiancée, le matin de Pâques, un Lammele comme symbole d’amour. Les enfants devaient attendre le retour de la messe du dimanche de Pâques pour pouvoir en recevoir un. D’autres évoquent le rappel du sacrifice de l’agneau par les chrétiens le jour de Pâques.

Vous vous demandez sûrement pourquoi la recette du Lammele est riche en oeufs ? Tout simplement parce qu’à l’époque, une fois le Carême passé (période pendant laquelle les chrétiens n’avaient pas le droit de manger d’œufs), ce biscuit permettait d’écouler le stock d’œufs accumulé avant le dimanche de Pâques.

Pour respecter la tradition alsacienne, il faut cuire son Lammele dans un moule à Lammele en terre cuite en poterie de Soufflenheim. Le Lammele est saupoudré de sucre glace et accompagné d’un joli ruban rouge, qui représente les couleurs de l’Alsace.

 

Le Langhopf

Le Langhopf est une autre brioche à pâte levée alsacienne, à vrai dire, c’est le cousin du kouglof !moules à langhopf et à kouglof en terre cuite de soufflenheim avec un langhopf cuit au premier plan sur un plat à gateau
Rempli d’éclats de noix, de noisettes, d’amandes, de raisins et enrobés de sucre à la cannelle, il est parfait pour les plus gourmands ! Bien qu’il ressemble au kouglof, le Langhopf (recette) n’a ni la même saveur, ni la même forme ! Pour rappel, le Kouglof est rond et creusé au milieu alors que le Langhopf, lui, est allongé ! Pour réaliser cette brioche, il vous faut l’incontournable moule à Langhopf en poterie de Soufflenheim !

Très peu de moules à Langhopf en poterie sont disponibles, il est encore fabriqué par très peu de poteries.

Si vous trouvez de nombreux Langhopf en boulangerie c’est simplement car le nom Langhopf n’est pas protégé.

Ne soyez pas étonné si la recette de la pâte est la même que celle du Kouglof, Jean-Marie Koenig, le chef qui a inventé cette recette est parti de la pâte de base du Kouglof ! Mais goût ne sera pas le même… on vous laisse découvrir la recette (voir lien plus haut).

 

Le Berawecka

La dernière recette sucrée que nous vous présentons est le Berewecka (recette). C’est un pain de Noël composé de fruits secs et fruits confits qui sont macérés dans du schnaps de mirabelle, quetsch ou cerise généralement. A l’époque, cette spécialité culinaire se servait avant la messe de minuit et était souvent accompagnée de pain d’épices, de vin chaud ou encore, de compote.

L’Alsace étant une terre de passage, il y a quelques années de cela, des juifs s’y sont installés et ont apporté des choses aliments nourrissants tels que les fruits secs. En plus d’être nourrissants, les fruits secs se conservent facilement, c’est ainsi qu’est né le Berewecka. Les juifs consommaient ce gâteau pour Pâques, mais les chrétiens l’ont repris et ont décidé de le déguster lors des fêtes de Noël.

 

Et bien d’autres spécialités en Alsace…

Les spécialités culinaires alsaciennes n’ont désormais plus aucun secret pour vous ! Il ne vous reste plus qu’à les goûter ou encore mieux, mettre la main à la pâte !

Parmi les autres spécialités on notera : les Dampfnudle, la salade de Cervelas, le Coq au vin d’Alsace, les Schnupfnudel, le Munster, les Knacks, le Käeskuche, le Bibeleskas, les Mandelbari  … on en oublie plein… Et vous quelles sont vos recettes alsaciennes préférées ? Dites-nous tout en commentaire !

1 commentaire

  1. Spritzbredele 1 mois ll y a

    Un bon florilège des spécialités d’Alsace ! Merci pour l’article qui fait honneur à nos traditions culinaires ♥
    Perso, moi j’apprécie particulièrement les Spritzbredele 🙂 donc je le dis et le partage ici !
    Stéphan

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique